dimanche 15 novembre 2015

Dernier entrainement

Cette journée d'entrainement à consisté le matin à nous rendre à la conférence dialogue suivante :
à laquelle nous nous sommes rendus
à pieds en marche nordique,
depuis la sortie métro Vieux port,
ce qui m'a rendue l'énergie de l'attente du départ, ayant du attendre car j'ai rappelé qu'on devait être au Vieux Port à 9h30 puis après vérification "non pas à 9h30 pas mais à 9h00 je me suis trompée" quand je voyais qu'il ne bougeait assez vite, résultat nous sommes arrivés à 9 h 35 en seconde partie d'une
conférence sur les profils types bien connus et des tests peu évident à déterminer qui sont en fait des tendances névrotiques qui ne nous ressemblent que lorsque on tombe dans la saisie egotique en fait (qui ne sont pas le fait ni l'essence des yogi et yogini) mais que j'ai pu constater en cas de poussée et de stress et dont il faut tenir compte au quotidien et notamment lors d'un pèlerinage tel que la route vers St Jacques de Compostelle, ou d'une route maritime ou dans un lieu collectif de séjour confiné (en retraite notamment ou dans un cockpit),
voici le programme de cette conférence  :
qui n'a pas pu être respecté ("du fait des évènements parisiens" information que je n'ai pas captée sur le moment car je n'ais pas au courrant encore).

Même si on n'était pas tous informés, une atmosphère d'inattendu s'est installée et le coeur n'y était plus pour personnes, à la frustration évidente de la sexologue  et de la Neurologues qui tentaient de stimuler notre participation, y compris du couple de 6 enfants qui est parti avant nous, le reste des malades et conjoints qui n'avons participé qu'en première partie car nous n'étions pas très inspiré à vrai dire, même s'il n'y a plus de tabou, l'intimité c'est l'intimité, et sans parler pour les autres (qui pourrons commenter cet article) un fait est : j'étais KO après la pause car la lumière artificielle et le contre jour me fatiguaient visuellement et cela a complètement fait chuter ma batterie (je ne suis pas non plus arrivée à l'exprimer, tout comme je n'ai jamais le réflexe de boire dès que j'ai soif et attends le stress hydrique évident pour réagit en conséquence). 

Aussi j'en fait ici feedback, retour aux organisateurs en m'excusant et en formulant otut ce que je n'ai pas eu la présence d'esprit de partager avec l'auditoire; pour leurs futures interventions, car il n'en ont pas demandé comme le fait PacaSEP (ou alors j'étais trop ko pour cela).

Bref, ensuite nous nous sommes quand même attardés,  pour discuter entre malades, puis Fred et moi avons accompagné Valérie jusqu'à son bus en discutant car nous nous étions plus vues depuis deux semaines et elle ne connaissait pas Fred.

Soit même distance et chemin qu'à l'allée,
plus 7 km supplémentaires en fort dénivelé

Puis avant la messe de 16h30, je suis vite allée aux toilettes, et en revenant ils en étaient déjà au 2ème Mystère douloureux j'ai demandé comment déjà (car je ne m'étais pas absentée si longtemps et ils n'allaient pas assez vite pour tous les mystères), Fred m'a dit qu'il y avait eu un attentat à Paris et qu'il l'avaient fait exceptionnellement avant la messe pour la centaine de morts et de blessés.

Puissent les victimes décédées ne pas être effrayées mais se détendre et se sentir libre dans cette expérience du bardo de la mort vers leur future destinée, 
que leur foi les accompagne sans aucun doute en terre sure !

Puissent les blessés et parents de victimes trouver tout le soutient nécessaire pour surmonter ce traumatisme  et se rétablir promptement et sans developper de névrose (qui les rendraient comme leurs agresseurs) ni déprimer mais que leur vies soient positivement transformées.

Toutes nos prières et pensées de compassion les/vous accompagnent.

Puissent les acteurs de ces horreur plongés dans les enfers en sortir rapidement pour devenir Bouddha afin que ce monde redeviennent paisible,
Puissent toute négativité être annihilées !
Puissent être pacifiées !
Complètement pacifiées !!!

Puisse ce Kaliuga cette lie des temps éclore un nouveau cycle de Paix,
Puissent un maximum de Bouddha y naître et y demeurer.

Avec ces mots et cette attitude il est certain que :
Aucune terreur ne peut fonctionner !!!!
Aucun chagrin ne peut déprimer !!!
Aucun trauma ne peut blesser longtemps !!!
Aucune fatale victime n'a trépassé inutilement !!!
Ils ont raté leur coups et leur coup barbare.

Sarvamanlam !