dimanche 13 septembre 2015

Commencement, conseils reçus :

Ayant rencontré des personnes, en formation de Marche Nordique, intéressées par ce pèlerinage adapté vers Compostelle, c'est sur ce terrain là, que nous allons commencer le projet et sa réalisation afin de créer à terme cette route, que nous aurons pratiquée et adaptée avec et à nos difficultés de sepiennes, sepiens, rescapés d'AVC, miraculé d'accident de la route, convalescente d'opération de la colonne vertébrale, diabétiques, arthrosés, sans oublier les personnes déjà en fauteuil.

Nous n'avons pas tous le même entrainement ni la même habitude alimentaire.

La première étape avant de se procurer notre équipement personnel en recourant aux conseils de professionnels expérimentés, est d'asseoir de bonne habitudes alimentaires et et commencer mieux equipes : 

* Alimentation équilibrée, suivre ce lien :

* Modeler son corps en fonction de ses besoins d'action, suivre ce lien : vitalisport : comment modifier sa composition corporelle.


Nos chaussures de Marche et Marche Nordique
confortables et adaptées à nos besoins
* maintien et protection de la cheville, 
* légèreté tout en protégeant bien les orteils d'éventuelles buttées,
semelles tous terrains antidérapante, 
* première antichoc très confortables, 
* chausse une taille au dessus de la nôtre.
* des chaussettes toutes saisons (thermolactiques) double peau, donc en laine et non en coton ou synthétique,
* préparés nos pieds avec une crème tannante et protectrice, 15 jours avant une longue marche.

Nos Battons de Marche Nordique avec Mitaines déclipsables : légers, solides, anti-vibration, touts terrains (embouts de propulsion nordique antidérapants ou pointes de randonnée, avec ou sans oeillets) et pour tous temps. 
* Jamais en dessous de 69% de carbone : 70€ à 98€
* de préférence au moins 80% de carbone : 100€ à plus
* le must : 100% de carbone mais les manchons ne sont pas déclipsables ou difficilement je n'ai pas regardé le prix, il n'y en avait pas, j'en ai vu sur le net mais sans pouvoir les essayer (maintenant je connais ma taille et peux m'entrainer) j'ai pris dans mes moyens : 69% de carbone, mitaines déclipsables, poignées en liège, embout amovible, non réglable et à ma taille : soit debout poignées tenues de manière à ce que le bras soit à 90° (en angle droit) par rapport au corps.

Nos sacs à dos de moins de 3 kg (à moins de 5 kg) maximum, sachant qu'une personne en forme doit porter moins de 8 kg avec le nécessaire pour bivouaquer, y mettre tout ce dont nous avons impérativement besoin pour partir loin de chez soi (sans dépasser 3 kg) et faire 5km par semaine et au moins 3,30 km par week-end, afin de tester notre endurance et notre fatigabilité.

Trier et sélectionner nos indispensables au quotidien sepien, et notre protection tous temps la plus légère possible (exit le Kway difficile à enfiler).

Donc, il faut :
- se procurer les équipements ci-dessus
- bloquer une matinée au minimum, et si possible voire une belle journée en emportant le pique-nique (selon météo donc, nos vêtements devant alors être adaptés)
- se donner RV à un point médian pour le groupe

Donc ceci sera pour le prochain week-end de beau temps (peut être demain ? ! ) plus de partie remise.

Outre cette préparation personnelle montrant notre motivation, je dois trouver une association locale concernée en premier lieu par la SEP (pour nous sécuriser et accompagner dans la démarche thérapeutique autant que spirituelle et laïque) pouvant couvrir statutairement ce type de projet plutôt que d'en créer une nouvelle, ce qui serait beaucoup plus lourd. 

Mais personnellement, ouverte à toute bonne volonté associative locale (pour ne pas faire de ghetto SEP, cette affection étant en elle-même assez isolante pour ne pas dire isolationniste). La preuve, je muris ce projet depuis bien avant mon diagnostic, l'ayant abandonné pour paralysie et l'ayant repris depuis que je remarche, avec l'idée immédiate de l'adapter aux fauteuils car on ne sait pas comment évolue cette maladie, malgré notre optimisme et les progrès scientifiques qui ne sont pas sans dangers (j'ingurgite une molécule, par exemple, qui à la base est un pesticide qui reprend mes jambes aux araignées en laissant le champs libre aux fourmis sepiennes de toutes natures).

Aussi, le Gotham, SEPien, mais aussi Théléthonien et, d'autres bons volontaires, est vraiment bienvenu pour nous sponsoriser.

De ce fait, je m'en vais poser la question à PACASEP et à l'APF13SEP en leur envoyant un lien vers ce blog et cet article, ainsi qu'aux personnes pouvant être intéressées ou présenter mon ou soutenir ce projet de route handi-phocéeene équipée en accueils adaptés.